Energissimo s’installe à Sallanches

energissimo sallanches

Energissimo s’installe à Sallanches

Energissimo va s’installer très prochainement dans de nouveaux locaux à Sallanches pour accompagner son développement : 800 m² de planchers dont la moitié en show room actif.

C’est dans les anciens locaux Rolex Bain, le gros bâtiment vert le long de l’autoroute que tout le monde connait, bien caractéristique avec ses colonnes romaines, qu’Energissimo va prendre ce nouvel élan.

Energissimo a été créée en 2007 par Michel Franco, (Ingénieur Centrale Paris 1973), rapidement secondé par Florent Jacqmin (Ingénieur Arts et Métiers, Aix en Provence, 2005) .
Aujourd’hui, la PME emploie 9 salariés.

Ses buts : les économies d’énergie dans le bâti, ancien ou nouveau, sous toutes ses formes. Energissimo conçoit et réalise des systèmes d’énergies renouvelables, plus concrètement : photovoltaïque, chaudières à Bois, Pompes à chaleur, solaire thermique, et aussi isolation, ventilation.

Son éthique : bien faire et laisser dire….

Son ambition : devenir un acteur incontournable des économies d’énergie au pays du Mont Blanc.

poulailler photovoltaique

Installation Photovoltaïque Poulailler dans la Drôme

Spécialiste des énergies renouvelables, Energissimo va regrouper sous un même toit ses différentes structures (bureau, stockage) et ouvre son premier show room « énergies renouvelables », pour exposer ce qui se fait de mieux et montrer concrètement la simplicité et les performances des équipements actuels.

Les visiteurs découvriront des pompes à chaleur, des chaudières à bois, du photovoltaique, du solaire thermique, des poêles à bois en fonctionnement.

Chacun pourra juger sur pièce des avantages et des inconvénients de ces différents systèmes, notamment au niveau des préjugés et des bruit ou odeurs. Et l’équipe d’Energissimo ne sera pas avare de renseignements.

Le bâtiment sera le vecteur des idées de l’équipe Energissimo en matière d’économies d’énergie.

Comme aime à le rappeler Florent Jacqmin, la meilleure économie est l’argent que l’on ne dépense pas. Chez Energissimo, les économies d’énergie sont une culture d’entreprise.

Tout le personnel est animé par la réduction des dépenses énergétiques, que ce soit au niveau des bâtiments ou dans le choix des équipements et des matériaux.
Parallèlement aux préconisations prescrites par les institutionnels (ADEME, Prioriterre…), Energissimo les réalise sur le terrain. Energissimo est proche de l’institut National de l’Energie Solaire et partage ses valeurs en matière de développement durable : le soleil doit devenir une source prépondérante du mix énergétique.

Le photovoltaïque a permis à Energissimo d’atteindre son développement actuel, qui aujourd’hui se diversifie avec une gamme de chaudières à Bois et de Pompes à chaleur, sélectionnées parmi les meilleures en Europe.

Regardons autour de nous

En Autriche, le chauffage à bois fait partie de la vie de la construction : l’utilisation de l’électricité est proscrite, comme le fuel et bientôt le gaz. Les autrichiens ont choisi leur indépendance énergétique au prix d’efforts consentis. Les autrichiens construisent les meilleures chaudières à bois d’Europe. C’est vers eux qu’Energissimo s’est tourné pour choisir son partenaire Chaudière à Bois. Le bois n’est plus consumé dans un foyer ouvert, ni brûlé dans un insert fermé : le bois est gazéifié vers 650 °C et ensuite entièrement consommé au dessus de 1300 °C . Résultat : un cendrier que l’on vide deux fois par an et surtout un rendement énergétique au dessus de 95 %.

La filière bois est en pleine expansion : l’approvisionnement est aujourd’hui bien maitrisé. Les ruptures de stock des années de démarrage n’existent plus.
Notre région, avec ses scieries et ses forêts, est particulièrement adaptée au bois.
Le bois résidu industriel ou forestier a un coût extrêmement compétitif : le kWh d’énergie produite au bois est le quart de l’électricité, le tiers du gaz.

En Suisse, les pompes à, chaleur sont un des équipements courants des maisons d’habitation. Défavorisées par les basses températures hivernales, à leur introduction sur le marché il y a une trentaine d’années, les matériels ont évolué et se sont perfectionnés. Dans les alpes suisses, où règne un climat très comparable au notre, la pompe à Chaleur est devenue un incontournable pour ceux qui s’intéressent aux économies d’énergies. Et ça marche…

Chez Energissimo, on encourage les citoyens à se chauffer au bois, ou à remplacer des chaudières vieillissantes par des Pompes à Chaleur et à ne pas hésiter à ajouter un complément solaire thermique pour l’eau chaude sanitaire comme pour le chauffage.

Chez Energissimo, on sait prévoir les consommations futures et les économies substantielles induites par le remplacement des installations anciennes.

Outre les aspects purement économiques, toujours sensibles pour les propriétaires, Energissimo n’offre que des produits qui préservent l’environnement.
Le bois utilisé comme source de chaleur ne produit pas de mauvais CO², comme celui des énergies fossiles. C’est une des solutions élégantes aux pollutions du chauffage aux fossiles.

La pompe à chaleur présente un bilan environnemental moins parfait. Elle permet, en moyenne, de réduire du tiers la production de CO² .

Le couplage de ces équipements avec un système solaire thermique augmente encore le gain en « mauvais » CO². Il est facile d’obtenir une prise en charge de plus de la moitié de l’eau chaude sanitaire, voire du chauffage avec quelques mètres carrés de panneaux solaires en toiture.

Chez Energissimo, on encourage aussi les citoyens à produire de l’électricité : le Photovoltaïque a connu un bel essor ces dernières années, qui a permis à une nouvelle filière de se mettre en place. Energissimo y participe activement en ayant réalisé une centaine d’installations de moins de 3 kWc par an.

Energissimo, acteur majeur du département en photovoltaïque, a su aussi se faire une place régionale : sa dernière réalisation, la couverture de la toiture (500m²) d’un poulailler dans la Drôme (voir photo ci-dessous) et une grande centrale de 140 kWc (c’est-à-dire environ 1000 m² de toiture) à installer cet été dans les Alpes de Haute Provence.

Pour Florent Jacqmin, Ingénieur des Arts et Métiers, directeur et associé, le mitage des installations PV sur les toitures est la technique royale pour développer le Photovoltaïque : l’énergie produite est redistribuée localement. Elle ne nécessite pas de modifier le réseau existant.

Le photovoltaïque, ça marche bien. Les résultats sont là et nos clients sont très satisfaits : à Cluses, par exemple, avec la couverture d’une petite centaine de m² sur sa toiture, Enercobat vient de réaliser sa première année de production, près de 3 tonnes de tonnes de CO² évitées et un rendement financier de 13 % brut. Qui dit mieux aujourd’hui, maintenant que Madoff et ses chimères ont disparu !

Le photovoltaïque est de plus en plus d’actualité et va prendre une place grandissante dans le futur.

Les modules photovoltaïques sont fabriqués avec du sable ! Une matière première qui n’est pas près de disparaitre. En 3 ans dans notre région, une installation PV « restitue l’énergie qui a servir à la fabriquer ». Et produit pendant 25, 30, 35 ans… 10 fois plus longtemps. Magique.

Quelques réflexions sur la politique énergétique actuelle

Quand notre gouvernement s’empêtre dans le nucléaire, dont les déchets radioactifs sont les déchets les plus nocifs du monde, et ce pour des milliers d’années et dont les ressources en uranium seront épuisées dans moins de 2 siècles, quand des technocrates essayent d’ouvrir la porte de nouvelles pollutions en tentant d’exploiter le gaz de schiste, quand nos oligarques refusent l’évidence des énergies renouvelables à grand coup de campagnes dénigrantes (le PV responsable de l’augmentation du coût de l’électricité ! alors que les démantèlements des centrales nucléaires en fin de vie n’ont jamais été provisionnés, mesure imposée aux champs photovoltaïques au sol), des jeunes ingénieurs, des jeunes techniciens, comme ceux d’Energissimo résistent et doucement font leur chemin pour promouvoir les énergies douces.

Revenons en arrière : au sortir de la seconde guerre mondiale, le Général de Gaulle a décidé de doter notre pays du nucléaire en créant le CEA et Framatome. 20 années plus tard, la première centrale Nucléaire française, Fessenheim, pour ne pas la citer, mise en service en 1973, a commencé à produire de l’électricité. Et notre industrie nucléaire nationale est devenue aujourd’hui la plus performante du monde. Certes, le problème du recyclage des déchets radioactifs n’est toujours pas résolu : on parle de l’enfouissement dans des conteneurs de verre dans des sols peu perméables, nouvelle vaste supercherie. Il y a encore de la matière grise, du jus de cervelle à investir de ce coté là. Mais ne retenons que l’essentiel : notre pays a su réaliser l’ambition du Général de Gaulle : devenir le premier mondial en nucléaire. Notre pays a de grandes capacités de création et de réalisation. Notre enseignement est encore de qualité, et les jeunes diplômés sont très largement aussi compétents que leurs anciens. Nous devons leur faire confiance et leur dire, allez-y, foncez vers les énergies renouvelables.

Aujourd’hui, nombre des forces vives de notre pays sont prêtes à se mobiliser devant un nouveau défi : remplacer progressivement le nucléaire par la production et le stockage des ENR, il ne manque que la volonté politique du choix. Différents scénario existent en 20 à 30 ans, sans douleur, il ne manque que l’étincelle.

Ah ! comme de Gaulle doit se retourner dans sa tombe et comme les soi-disant héritiers du Gaullisme ont la mémoire courte. Oui, il est possible de fonctionner sans le nucléaire, d’ailleurs dans 200 ans on sera obligés de le faire, alors, comme disait Lyautey, raison de plus pour commencer tout de suite.

Le nucléaire n’aura pas été une vilaine cicatrice sur notre planète, c’est un chancre putride qui grignote l’environnement sournoisement. Nos enfants et les enfants de nos enfants ne béniront jamais les promoteurs de ces déchets.

Champion du monde, presque !

equipe energissimo

L’équipe Energissimo à Madrid au Solar Decathlon devant sa maison, l’ Armadillo Box du challenge éponyme.

Mais revenons à des choses plus réjouissantes : partenaire du challenge Armadillo Box de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble , avec l’Institut National de l’Energie Solaire, au Solar Decathlon à Madrid en Juin 2010, Energissimo a pris la 4ème place au classement général de ce véritable Championnat du Monde de maison à énergie positive : ses jeunes techniciens ont su reconstruire en 10 jours le prototype de maison sur l’esplanade de Madrid sous le palais présidentiel.

Et surtout ils ont su pallier la défaillance du fournisseur de la régulation de la maison et se substituer à lui pour mettre en service toute l’installation de pilotage des énergies : pompe à chaleur, ventilation thermodynamique, panneaux photovoltaïques, hygrométrie, température : la maison est restée dans la fourchette imposée de 22 à 25 °C pendant toute la durée de la compétition, malgré un nombre impressionnant de visites, donc de portes ouvertes et fermées peu favorables à la gestion énergétique de la maison. Globalement la maison a produit 15 kW pendant la journée et n’en consommait que 2 en moyenne.

C’est vers ce monde là qu’Energissimo souhaite que notre pays évolue : moins de pollution et des choses qui durent, qui durent vraiment.

En savoir plus :
Energissimo, 35 avenue des Raches, 74190 Passy
Michel Franco : +33 06 71 62 69 28
Florent Jacqmin : +33 06 60 04 11 04
Email : contact@energissimo.fr
Web : www.energissimo.fr